centered image


Se regarder dans une assiette

se-regarder-dans-une-assietteChaque nouveau printemps j’ai les yeux plus grands que la panse. C’est le moment de dessiner nos jardins et de semer nos grains. C’est le moment de proposer des compagnons aux tomates et aux carottes dans leurs rangs et, plus tard, pour nos assiettes.

C’est le moment d’ébaucher un garde-manger à mon image. Je suis toujours très emballée et je sème inlassablement trop. Mais trop c’est quoi? C’est l’inspiration sans faim. C’est une redistribution à notre entourage. Il en reste encore! Voilà nos poules aux jaunes d’or bien heureuses. Et nous donc!

Passion, nourriture et partage sont les ingrédients d’une recette gagnante et bien assaisonnée. Et je vous la confie!

L’aventure commence au jardin

Une multitude de choix s’offre à vous. À la campagne ou en ville. Sur un balcon ou un rebord de fenêtre. En pot ou en serre. Sur un toit ou communautaire. Il y aura toujours un nouvel engouement, une nouvelle diète ou un nouveau choix de vie. Mais savoir d’où provient la nourriture que vous vous offrez ne se démodera jamais à votre santé.

La première option c’est de donner vous-mêmes vie à quelques grains. La deuxième option et, sans contredits, complémentaire à la première c’est d’échanger avec le fermier, l’éleveur, le boucher, le boulanger ou le fromager de votre quartier ou de votre marché public. Croyez la fermière maraîchère que je suis; Votre curiosité alimente notre plaisir de vous offrir.

Le miroir de notre saveur

Avec votre panier maintenant garnie de couleurs et de fraîcheur je vous emmène dans la cuisine. « Vous êtes le reflet de ce que vous mangez » : On vous l’a déjà dite celle-là. On pourrait aussi la formuler ainsi : « Mettez dans votre assiette ce que vous désirez être »? Là, vous riez; Un potage de « patates », un ragoût de porc ou encore une tarte aux poires! Mais allez-y, riez et épicez vos plats de votre bonne humeur. C’est le secret. Vos papilles goûteront l’esprit de votre création.

Les reflets se dessinent

Un chef c’est avant tout celui qui dirige. Ne soyez donc pas intimidé, sortez vos couteaux et dirigez vos aliments préférés vers vos chaudrons.

Dites-vous qu’il n’y a pas de mauvaises combinaisons. Tout est dans l’inspiration du moment. Ne vous laissez pas alarmer par l’oignon. Quelques morceaux de fraîcheur et une pincée de créativité… Essaies et erreurs… Un éclat de rire… Voilà, le tour est mijoté et ça sent drôlement invitant dans la maison.

Ensuite dressez, vous et votre table, de vos plus confortables habits et arrosez le tout d’un être cher ou deux ou plus. Et prenez le temps de savourer les reflets de vos Arts-d’Oeuvres!

Pour les plus aventureux

Il y aura beaucoup de saveurs à canner à l’automne. C’est un défi intéressant d’imaginer toutes les petites potions qui prolongeront le goût du soleil et de se demander quels seront les reflets dans nos assiettes l’hiver venu.

Si vous visitez votre marché public, lors de la saison abondante des récoltes, vous risquez de vous faire offrir généreusement par votre fermier de grandes quantités à petits prix. Mon mari dit toujours : « Je n’ai pas de problème à charger le camion de légumes de la ferme jusqu’au marché mais, je ne rechargerai pas du marché jusqu’à la ferme. ». Profitez-en!

Vos conserves peuvent aussi être un projet pour créer de délicieux produits maison pour des paniers de Noël originaux.

 

mp3-spiral

 

Il n’y a pas de limite à votre imagination!

La boîte à outils

Puisque tout artiste a sa boîte à outils, voici quelques petites suggestions pour le chef caché en vous. Bien sûr il y a les chaudrons de grandeurs diverses, les couteaux bien aiguisés et les ustensiles aux formes variés qui décorent agréablement toute cuisine.

Je vais plutôt vous partager le contenu de mon garde-manger soit, une base toujours à portée de main et équilibrée des quatre saveurs : Le salé, le sucré, le gras et l’acidité. Je vais vous épargner les adjectifs tels que « biologique » ou « sans GMO » et vous laissez choisir selon vos croyances et votre santé. Rappelez-vous que, pour plusieurs ingrédients, il y a différentes options possible; Par exemple : Du romarin séché ou un pot de romarin frais sur un rebord de fenêtre toute l’année. Ou encore des grains de céleri pour dépanner du céleri frais oublié lors du marché.

Le garde-manger

Sel, poivre, sauce soya, moutarde, feuilles de laurier, cannelle, thym, romarin, origan, marjolaine, chili, cumin, curry, coriandre, persil et céleri.

Miel, cassonade et quelques fruits séchés.

Beurre, huile d’olive, huile végétale, noix et fromage parmesan.

Citron, vinaigres, vin blanc et rouge, tomates en conserve et pâte de tomates.

Vous y ajoutez quelques féculents tels que la farine, des haricots séchés ou en conserve, des lentilles, du riz, du couscous et des pâtes et vous voilà prêts à vous laissez inspirer de votre marché pour remplir votre panier. Le reste dépend de vos goûts qui se partagent mais ne se discutent pas.

Voici quelques petites recettes pour nous faire plaisir :

 

Mayonnaise maison

Vous pouvez transformer votre mayonnaise en rémoulade en y ajoutant l’une de vos saveurs favorites (ail, basilic, etc.). Ou une sauce pour Falafels en triplant la quantité de jus de citron. Ou encore une vinaigrette Ceasar en y ajoutant de l’ail, des câpres, des anchois et du fromage parmesan.

  • 1 œuf
  • 1 c. à table de jus de citron
  • 1|2 c. à thé de moutarde en poudre
  • 1|4 c. à thé de sel
  • 1 tasse d’huile

Mettre tous les ingrédients, sauf l’huile, dans le robot culinaire. Mélanger pour bien casser l’œuf et incorporer l’huile en filet (très doucement – Au moins 1 minute pour verser toute votre tasse d’huile). Arrêter le robot culinaire et déguster votre meilleur sandwich aux tomates!

Salade d’épinards et sa vinaigrette au curry

  • 1|2 tasse d’huile d’olives
  • 1|2 c. à thé de miel ou de nectar d’Agave (ne fige pas)
  • 1 c. à thé de vinaigre balsamique
  • 2 c. à thé de poudre de curry
  • Sel et poivre au goût

Verser votre vinaigrette sur les épinards que vous aurez parsemés de tranches d’avocats et saupoudrés de grains de sésame grillés.

Boisson de bettes à carde

Nous servons souvent cette boisson lors d’une pause dans les jardins. Revivifiant!

  • De 8 à 12 feuilles moyennes de bettes à carde
  • Environ 3 tasses de jus de pommes
  • Une dizaine de votre baie préférée (La framboise est merveilleuse avec la bette à carde)
  • Miel au goût

Passer tous les ingrédients au robot culinaire et ajuster au besoin. Offre environ 4 verres.

 

Osez nourrir votre santé. Manger c’est du bonheur à avaler et un p’tit peu de nous autres à partager!

 

Tania Mélasco est une québécoise habitant au Nouveau-Mexique (USA) depuis l’été 2009. Passsionnée, vous la trouverez dans ses jardins, à ses chaudrons, à lire ou à écrire. www.talpagardens.com

 

 

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

dans une assiette, Se regarder dans une assiette