La méditation Vipassana

MP3 d'hypnose : Perte de poids
MP3 d'hypnose : Stress, Anxiété et Angoisse
MP3 d'hypnose : Arrêter de fumer
MP3 d'hypnose : Susciter l’abondance
Merci de partager ! 🙂Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

La méditation Vipassana

La méditation vipassanaLa méditation Vipassana est l’une des meilleures techniques de méditation qui a été développée par Gautam le Buddha. Elle est aussi l’un de mes outils favoris pour me centrer dans le moment présent.

Pour faire suite à mon dernier billet sur la croissance personnelle, j’aimerais vous partagez ici comment pratiquer La méditation Vipassana. Mais d’abord et avant tout, j’aimerais prendre le temps de vous expliquer comment cette technique est apparue dans ma vie.

En venant m’installer dans le village de Saint-Agathe des monts en 2009, j’ai pris l’habitude de prendre des marches pour apprivoiser mon nouvel environnement. Lors de l’une de ces marches, j’ai découvert un petit café ou il y avait des gens fort sympathiques qui le côtoyaient.

C’est en échangeant dans ce café avec 2 personnes intéressées par la conscience et la méditation que j’ai découvert la méditation Vipassana. Ils ont pris le temps de m’expliquer comment la pratiquer. Et voilà que grâce à leurs rencontres, j’étais devenu outillé pour devenir un être plus « conscient ».

La première fois que j’ai essayé la méditation Vipassana, c’était au beau milieu de l’été et j’étais assis sur le bord du lac des sables. J’ai fait l’exercice pendant au moins… 2 grosses minutes avant de me dire que c’était totalement ridicule et une perte de temps!

Je ne comprenais vraiment pas comment le fait de me concentrer sur ma respiration pouvait faire quoi que ce soit pour moi. Mais j’ai persisté et je suis retourné au lac tous les jours pour tenter de comprendre comment « faire » la technique.

Plus les jours avançaient, et plus le temps que j’arrivais à me concentrer sur ma respiration augmentait. Et un jour, j’ai compris! Hehe.

J’ai compris qu’il n’avait rien à « faire » ni à « comprendre ». Tout ce que j’avais à « faire» c’était d’être là… à observer ma respiration… consciemment.

Voici donc la technique telle que je la comprends et la pratique :

Pendant l’exercice, éviter d’essayer d’altérer ou de contrôler votre respiration, ce n’est pas le but. Si votre respiration est lente et profonde… parfait. Et si elle est rapide et légère, parfait aussi.

À noter que cette technique peut être pratiquée par tout le monde, en tout temps et en tous lieux.

mp3-spiral

L’essence de la méditation Vipassana c’est surtout d’être conscient et d’observer.

La technique : 

Je pratique la méditation Vipassana en prenant conscience de ma respiration au niveau des narines. En portant mon attention sur l’inspiration et l’expiration à cet endroit, je deviens alors l’observateur de l’air qui entre et qui sort de moi. 

Je deviens le témoin de ma respiration et j’observe les sensations dans mes narines pendant que l’air entre et sort. J’observe le petit vent froid de l’inspiration et le vent chaud de l’expiration que ma respiration produit sur les parois intérieures de mes narines.

L’objectif étant tout simplement ça. D’observer et d’être conscient dans le moment présent.

Comme vous pouvez le constater, c’est un exercice qui semble très simple en apparence. Ce qui devient plus difficile, c’est lorsqu’on pousse l’expérience plus loin et que l’on tente de demeurer « conscient » de notre respiration, et ce, même lorsqu’on est occupé à accomplir nos tâches et activités quotidiennes.

Mais, n’ayez crainte, même si vous n’arrivez pas à rester conscient toute la journée, vous bénéficierez quand même beaucoup de l’apprentissage de cette technique en l’utilisant de façon ponctuelle.

Je sais aussi qu’il existe des variations à cette technique. L’une d’elles consiste à observer la respiration au niveau du ventre. Un peu comme la respiration abdominale, la différence étant que l’on reste observateur sans essayer de modifier quoi que ce soit.

Les avantages de pratiquer cette technique

Il n’y a pas d’objectif en soi dans cette méditation autre que celle d’observer et d’être. Apprenez à apprécier le simple fait d’observer votre respiration. Vous n’avez besoins de rien d’autre que de cela pour méditer.

En devenant ainsi l’observateur, on prend conscience que la méditation est une danse de notre énergie, et que la respiration en est la clef.

Aussi, en pratiquant cette méditation, j’ai constaté en moi une plus grande facilité à prendre conscience de mes actions, de mes pensées, de mes émotions et de mes états d’âme de tous les jours.

J’ai observé que lorsque je vivais des émotions qui m’étaient difficiles de « gérer », si j’adoptant la position de l’observateur sans essayer de contrôler quoi que ce soit, cette émotion s’estompait beaucoup plus rapidement.

En observant l’émotion au lieu d’essayer de la contrôler et de la chasser, on lui permet de s’exprimer totalement. En permettant à cette émotion de se manifester librement, l’on s’assure de ne pas créer de charge émotive (blocage émotif) dans notre psyché.

Ce sont souvent ces charges émotives qui nous causent des grandes souffrances et troubles psychiques. Donc, la meilleure façon d’éviter d’avoir à consulter un professionnel dans le futur, c’est en se permettant de vivre nos émotions au moment ou elles surgissent.

Aussi, l’une des réalisations qui vient avec la pratique de cette méditation, c’est que vous n’êtes pas ce que vous faites et pensées. Vous découvrirez alors un endroit en vous calme et sécuritaire ou il fait tout simplement bon d’être.

Si vous avez aimé lire ce billet sur La méditation Vipassana, assurez-vous de vous inscrire à mon infolettre Gratuite en entrant votre prénom et votre adresse de courriel maintenant pour qu’on puisse garder contact!

Abonnez-vous!


Prénom * :

Email * :

* champ obligatoire.


Et merci de partager cette page sur vos réseaux sociaux favoris! 🙂

À plus 😉

Dominic Lamoureux

Retournez à la page d’Accueil à partir de la page La méditation Vipassana

 

Merci de partager ! 🙂Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

26 Réponses

  1. Marilène

    Salut Dominic,

    Avoir su que c’était si simple comme technique, je ne me serais pas cassée le bicycle comme on dit.

    Je suis plutôt comme toi pendant ton premier 2 minutes : quel ridicule. Mais tu n’es pas le premier à me parler d’observation de ses émotions. Et comme toi et mon autre Ami êtes zen à me taper sur les nerfs 😉 je vais vous croire.

    Répondre
  2. Guylaine Desbiens

    Bonjour Dominic, j’ai bien aimé ce billet, surtout que je suis depuis peu des cours de Gigong et que notre professeur nous donne une nouvelle façon de méditer à chaque fois.Je vais aussi essayer celle-là.merci

    Répondre
  3. Pascale

    Tiens tiens, moi qui me disais que je devais justement me remettre au yoga ce soir… Mais avec 3 enfants, les endroits calmes y’en a pas beaucoup!!! Merci, je vais essayer!

    Répondre
  4. Carlo

    Bonjour, je suis bouddhiste de la region des Laurentides, est-ce possible de savoir il est où le café sympa à Ste-Agathe et qui sont ce gens qui pratique la Méditation Vipassana?
    Merci pour votre info et pour votre article.

    Répondre
    • Dominic Lamoureux

      Salutation Carlo!

      Le café est sur la rue St-Vincent et s’appelle le Caf & Délice. Je t’avoue que c’est plutôt le fruit du hasard qui avait fait notre rencontre. Mais tout est possible. Il y a aussi Val-David ou c’est relativement facile de rencontrer des gens intéressés par la croissance et la méditation. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire et de commenter! J’apprécie beaucoup!

      Dominic

      Répondre
  5. Edouard

    Bonjour,

    Je pratique Vipassana depuis quelques années maintenant….principalement celle où on observe comme objet primaire d’attention, les mouvements de soulèvement et d’abaissement de l’abdomen.

    Il faut notamment préciser que vous ne devez pas juste observer la respiration car vous pratiqueriez dès lors, une méditation de type samatha (méditation de concentration). Dans Vipassana, tous les phénomènes physiques et mentaux qui se présentent à notre conscience sont observés par notre attention d’où notre vigilence.

    Pour bien pratiquer, il faut bien sûr, développer un minimum de concentration.

    Le fait d’observer ces phénomènes nous permettent de percevoir la réalité ultime. Tout est impermanent, insatisfaisant et incontrôlables.

    Bien à vous,

    Répondre
  6. Antoine

    Bonjour Dom
    Je pratique comme vous la méditation Vipassana, et je vous rejoins sur vos commentaires, vous l’expliquez très bien, tout en l’expliquant très simplement; c’est une vraie aide, avant d’avoir conscience que je ne pratiquais pas « trop mal » (ce qui en soit ne veut rien dire dans le sujet), j’ai du lire beaucoup; vous évitez bien des grattages de crane très inutile et surtout parasite,
    ceci dit cela m’intéresse de savoir « comment » vous « joignez », vous vous « reliez », vous « communiquez », avec votre être intérieur, votre âme, par le moyen de l’auto-hypnose ou la méditation ou…autre,
    cordialement à vous lire

    Répondre
  7. Antoine

    Salut
    Dans mon expérience, la méditation vipassana est effectivement beaucoup plus « efficace » et facile à mettre en œuvre pour « gérer » les émotions, que la visualisation d’un souvenir passé agréable, ceci dit l’un n’empêche pas l’autre mais pas au même moment… en outre, à terme, car il faut essayer de la pratiquer quotidiennement, elle est beaucoup plus porteuse de sérénité, de recul, sur les émotions et quantité de pensées qui nous submergent chaque jour.

    Répondre
  8. André

    Salut
    je commence la méditation et mon principal défi est celui de m’asseoir par terre en position de méditation. Je sens beaucoup de tension dans le haut de mon dos et je manque de souplesse au niveau des hanches. Avez vous quelques conseils

    Répondre
    • Dominic Lamoureux

      Bonjour André. Désolé d’apprendre que vous avez des difficultés. Cette méditation peut se faire assis sur un banc de parc, coucher sur le dos au sol ou dans un lit, et même en faisant la vaisselle. La méditation c’est un état d’esprit. Il n’est vraiment pas nécessaire d’être « en position » de méditation!

      Répondre
  9. Gilles

    Bonjour Dominic. Juste un grand merci! depuis que je pratique l’auto hypnose je me sens beaucoup plus calme serein et détendu. Cela me sert aussi beaucoup dans mon travail (d’être calme) pour reprendre le contrôle de la situation émotionnel vis à vis de mes clients et surtout celui des chiens de mes clients. je m’essaye à l’hypnose à présent avec quelques premiers résultats positifs dans le but de ramener le calme chez les personnes que j’hypnotise. A présent je vais essayer cette technique simple et sympa. Merci à bientôt.

    Répondre
    • Dominic Lamoureux

      Ah ben bravo pour les belles réeussites Gilles! Merci beaucoup de me le faire savoir. Et oui, la méditation Vipassana est vraiment interessante aussi!

      Dominic

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.