MP3 d'hypnose : Perte de poids
MP3 d'hypnose : Stress, Anxiété et Angoisse
MP3 d'hypnose : Arrêter de fumer
MP3 d'hypnose : Abondance et Prospérité

 

Quoi faire quand un proche nous parle de suicide?

Quoi faire quand un proche nous parle de suicide?Non, mais sérieusement, on fait quoi?

Je me suis fait aborder par une personne dernièrement concernant le suicide. Cette personne avait quelqu’un dans son entourage qui disait avoir le mal de vivre, envie de se suicider.

J’ai écouté patiemment cette personne me conter son histoire et tout ce que j’ai trouvé à lui dire à ce moment-là c’était :

As-tu déjà entendu parler du COQ?

J’écris cet article avec le désir d’approfondir le sujet pour cette personne. Et si par le fait même je peux en aider d’autres, eh bien tant mieux!

À l’époque où je travaillais dans les centres de thérapies, on utilisait souvent le questionnaire du COQ. Ce questionnaire est censé aider l’intervenant à déterminer la gravité de la situation (tout le monde peut-être un intervenant en situation de crise en passant).

Dans le cadre thérapeutique, si les questions posées démontraient que la personne était un danger pour elle-même, on demandait à la personne de patienter dans le bureau pendant que l’ambulance arrivait. Oui oui, aussi simple que ça! On appelait l’ambulance sans lui demander sa permission!

La première fois que j’ai appelé le service d’urgence (911) pour faire « embarquer » quelqu’un, je n’ai pas trouvé ça facile. J’avais peur que la personne soit en colère contre moi une fois revenue de son voyage aux 3 ième étage de l’hôpital en psychiatrie.

Mais savez-vous ce qui est vraiment intéressant du fait que cette personne soit potentiellement en colère après moi à son retour?

Elle est encore vivante pour me le faire savoir!

Dans la mesure où la personne n’est pas un danger immédiat pour elle-même, beaucoup d’aidants naturels se sentent impuissants face à la souffrance de l’autre. Quoi faire?

 

mp3-spiral

 

La vérité c’est que vous ne pouvez pas « faire » grand-chose. L’écoute, la compassion, l’empathie sont vos outils de prédilections maintenant.

Écouter la personne sans la juger. Et au moindre doute, il ne faut pas avoir peur de poser les vraies questions. Demandez-lui si elle pense au suicide? Posez-lui les questions du COQ!

En fait, il y a plusieurs versions du questionnaire COQ. Et tous ces questionnaires cherchent à savoir une seule chose. À savoir si la personne a un PLAN d’ACTION!

Si l’on résume tous ces différents formulaires, il nous reste trois questions principales à poser :

1. Comment veux-tu t’enlever la vie?

2. Où voudrais-tu faire cela?

3. Quand as-tu l’intention de passer à l’acte?

Donc voila le COQ :  Comment? Où? Quand?

Voici un document pour vérifier l’urgence de l’intervention en lien avec les réponses que la personne vous a fournies.

Tableau_Urgence.pdf

Si la personne démontre qu’elle est un danger pour elle-même, n’hésitez pas un instant et appelez pour de l’aide! 911!

Le suicide n’est pas un sujet tabou qu’il faut étouffer, pas plus que la violence conjugale d’ailleurs. Osez en parler avec les gens qui vous entourent.

Dans le cas que la situation ne soit pas un « code rouge », une urgence, prenez les devants et apprenez à écouter la personne. Écoutez-la sans la juger et n’ayez pas peur de poser les vraies questions.

Encourager la personne en besoins à se trouver de l’aide. Accompagné là si vous croyez que c’est nécessaire. Si elle semble en avoir besoins.

Soutenez la personne dans ses démarches à trouver des solutions. Et surtout, ne vous oubliez pas là-dedans. Respecter vos limites.

Soyez discret dans vos démarches certes, mais ne gardez pas le secret. Ne gardez pas le poids de l’intervention sur vos seules épaules. Parlez en à quelqu’un de confiance et aller chercher de l’information supplémentaire et du soutien extérieur affin d’être en meilleure position d’aider.

Et si vous ne vous sentez pas la capacité d’agir ou d’intervenir, assurez-vous qu’une autre personne prenne votre relève. En fait, dans toute situation de relations d’aide délicate, NE RESTEZ PAS SEUL À INTERVENIR.

Et en cas de doute, de questions ou de besoins d’aide extérieure, n’hésitez pas à prendre contact avec des professionnels.

Si vous croyez que cet article pourrait être utile à quelqu’un de votre entourage, vos amis ou votre famille, n’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux favoris. Et merci de me laisser un commentaire ici en bas de page, j’aime lire vos commentaires 🙂

Dominic Lamoureux

 

Ressources Pour le Québec

Centre de prévention du suicide du Québec
BESOIN D’AIDE?     1 866 APPELLE     (1 866 277-3553)

JEVI (ESTRIE)

BESOIN D’AIDE?     1 866 APPELLE     (1 866 277-3553)    819 564-1354

 

Ressources Pour la France

Suicide Écoute
BESOIN D’AIDE?       01 45 39 40 00

S.O.S Amitié