centered image


luminotherapieÇa y est, l’hiver est presque là. Il fait froid, il fait sombre, c’est comme si toute la nature s’est accordée à vous rendre la vie un peu morose.La dépression saisonnière s’installe petit à petit, les coups de blues sont inévitables même si ça sent déjà noël qui s’approche. Avez-vous pensé à la luminothérapie ?

Eh oui, cette pratique existe bel et bien, encore peu connue sûrement mais c’est une pratique salutaire pour ceux qui se sentent un peu déprimés par le temps ou qui n’ont tout simplement pas la pêche de se lever le matin pour affronter la journée.

Le point sur la luminothérapie.

 

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

Notre organisme a été conçu pour vivre au rythme du jour et de la nuit. Lorsque l’hiver est là, ce rythme est parfois perturbé parce que le soleil n’apparaît presque plus pour éclairer et pour réchauffer. Notre horloge interne en est perturbée, ce qui conduit à la dépression saisonnière. D’où la luminothérapie.

Cette pratique, surtout appliquée dans les pays nordiques où la neige et le froid font partie du quotidien, se rapproche énormément de la phytothérapie. Il s’agit d’une thérapie douce qui consiste à exposer au patient une lumière artificielle blanche tout le long de la journée.

 

mp3-spiral

 

En effet, cette perturbation de notre horloge internet peut provoquer plusieurs symptômes à savoir une humeur maussade et dépressive, un besoin de sommeil même le matin après le réveil, une envie exagérée de manger sucré.

La luminothérapie est aussi employée pour combattre les troubles du sommeil, la dépression post-natale ou encore la dépression chez les séniors. Certains problèmes de la peau peuvent aussi être traités par la luminothérapie.

Le principe de la luminothérapie ?

La luminothérapie est basée sur l’action de la lumière sur notre organisme. Une fois que la lumière pénètre dans notre œil, elle devient une sorte de signaux qui agissent directement sur les neurotransmetteurs du cerveau.

Parmi les neurotransmetteurs qui conditionnent notre humeur, il y a la sérotonine. La sérotonine a pour rôle de produire ce qu’on appelle la mélatonine qui est le responsable des cycles éveil-sommeil du corps humain.

Le manque de lumière pourrait donc dérégler la production de la mélatonine ou dérégler la fonction de celle-ci, ce qui provoque la dépression saisonnière chez certaines personnes.

Les bienfaits de la luminothérapie 

  • Comme nous avons expliqué plus haut, la luminothérapie est la meilleure alternative pour combattre la dépression saisonnière. Si chaque hiver, vous souffrez de ce problème, consultez votre médecin qui vous guidera vers une  séance de luminothérapie afin que vous vous sentiez mieux.
  • La luminothérapie est également avantageuse pour les personnes qui travaillent toujours à l’intérieur. De nos jours, la plupart des métiers sont justement exécutées dans des bureaux où le soleil n’a aucune chance de pénétrer. De plus en plus de personnes, en plus du stress provoqué par le travail, se sentent déprimées, somnolentes, sans énergie. La productivité diminue et cela a beaucoup d’impacts sur la vie professionnelle mais aussi personnelle. Parce que quand on est dépressif, on ne ressent plus aucun intérêt à travailler ou à faire des activités.
  • La luminothérapie est une médecine naturelle. Tout comme l’aromathérapie ou l’homéopathie, aucun médicament chimique n’intervient dans cette thérapie. Tout se joue avec la lumière.
  • Elle coûte moins cher que l’allopathie et est accessible à tous. La luminothérapie peut d’ailleurs être exécutée chez soi une fois qu’on a bien appris comment le faire correctement.

Comment se déroulent les séances ?

  • On entame la luminothérapie suite aux recommandations du médecin qu’il soit un naturopathe, un psychologue, un neurologue ou autre spécialiste indépendant ou rattaché avec une clinique. Il faut savoir qu’il n’existe pas encore de spécialiste certifié en luminothérapie. Les séances sont réalisées par un simple professionnel de la santé ou à un psychothérapeute.
  • La luminothérapie est personnalisée selon le cas de chaque patient. Il est normal que votre thérapeute vous demande sur vos antécédents médicaux. Il tiendra aussi en compte divers paramètres comme la période de l’année où vous vous sentez le plus déprimé, le port de lentilles si vous en avez etc.
  • La dose de lumière blanche nécessaire pour chaque séance est entre 2500 à 10000 lux selon les objectifs qu’on veut atteindre et selon la nature de l’état du patient.
  • En général, 10 à 15 jours de séances en continu sont nécessaires pour obtenir de bons résultats.

Conseils pour ceux qui veulent pratiquer la luminothérapie à domicile

Si vous n’avez pas les moyens ou le temps de suivre des séances en clinique, il est tout à fait possible de réaliser vous-même à domicile votre traitement en luminothérapie. Dans ce cas, il vous suffit juste d’acheter une lampe de luminothérapie.

  • Premièrement, l’intensité est un critère à prendre en compte lorsque vous achetez une lampe de luminothérapie. N’oubliez pas que votre objectif est d’atteindre l’intensité de la lumière du jour surtout lorsque le soleil est là. L’idéal serait d’avoir la même intensité que celle utilisée en clinique c’est-à-dire entre 2500 et 10000 Lux.
  • Les lampes DEL sont une très bonne alternative pour la luminothérapie et présentent de nombreux avantages. D’abord, elles sont moins cher. Elles vous permettent aussi d’économiser en énergie. Elles diffusent généralement de la lumière bleue mais sont tout aussi efficaces que les lampes à lumière blanche. Le seul bémol avec les lampes DEL c’est leur intensité qui est limitée à 2500 Lux. Si vous utilisez donc une lampe DEL pour votre luminothérapie, il vous faudra un minimum de 2 heures à chaque séance pour que vous ayez les résultats escomptés.
  • Lors de votre achat, n’oubliez pas de vérifier les normes. En général, vous devez avoir la norme CE matériel médical (93/42/CEE) qui indique que la lampe ne diffuse aucun rayon Ultraviolet. Quelque fois, vous verrez aussi la norme IP44.
  • Il vous revient de programmer vous-même vos séances à domicile. Il est recommandé de le faire le matin et non le soir. 30 minutes d’exposition par jour pendant 1 à 2 semaines devraient suffire pour vous remettre sur pieds. Mais si vous êtes sujet à la dépression saisonnière en hiver, il est préférable de pratiquer la luminothérapie pendant toute la saison hivernale.

Autres recommandations :

  • Pour que le traitement soit efficace, placez-vous à 30 cm à 60 cm de votre lampe pendant les séances. Sachez que la régularité est la clé de la réussite en luminothérapie. Soyez patient, les effets se feront sentir au fil du temps.
  • Enfin, n’oubliez jamais de sortir de chez vous lorsque le soleil est là. Exposez-vous au maximum à cette lumière naturelle. C’est la meilleure des thérapies.

Et vous, avez-vous déjà pratiqué la luminothérapie ? Si oui, racontez-nous vos expériences en commentant cet article .

 

 

« La luminothérapie pour plus de bien-être en hiver » est un article invité sur Riche et Zen.

Envie de contribuer au succès de Riche et Zen? Alors, passez par ici pour soumettre un texte dès aujourd’hui!