centered image


jardiner
@Matt Montgomery / Unsplash

Cinq choses à savoir sur le jardinage

Grand jardin, balcon ou juste une petite plante à l’intérieur de son appartement, il en faut peu pour jardiner et se ressourcer. Car si les bienfaits des forêts et des plantes pour l’environnement ne sont plus à démontrer, on ne sait pas toujours que le jardinage a des vertus bénéfiques pour notre santé. Jardiner, c’est se faire du bien!

Voici donc 5 choses à savoir sur le jardinage qui vous donneront peut-être envie de vous y mettre et de persévérer :

    – Jardiner et se relaxer

Pour beaucoup d’entre nous, un jardin ou des plantes en pot ne sont que des éléments décoratifs.

Pourtant, jardiner c’est aussi s’offrir une parenthèse de calme, propice à la relaxation et pourquoi pas à la méditation. Contempler. Faire une pause et regarder la nature, laisser son esprit vagabonder de feuilles en feuilles permet de s’évader facilement.

Au contact de la nature, nous déconnectons, nous retrouvons un calme intérieur qui fait parfois défaut.

Le jardinage permet aussi de se relaxer tout en étant actif. Il s’agit de passer d’une activité stressante, répétitive, lassante à prendre soin calmement de quelque chose.

En effet, se préoccuper de planter un arbuste, de le tailler et de l’arroser permet de s’apaiser. Décider que ce moment est à nous, prendre le temps, respirer, centrer son attention sur ce qu’on est en train de faire, parce qu’on a envie, sans pression, sans obligation.

    – Jardiner c’est gagner en confiance en soi et faire le plein de bienveillance

Avoir une plante c’est aussi y faire attention, en prendre soin, la faire grandir, voir comment elle fleurit ou donne des fruits. On se sent fier, que ce soit pour un radis qui a poussé ou pour une narcisse qui a fleuri du bulbe planté il y a quelques mois. Il faut être patient pour voir le résultat.

 

mp3-spiral

 

Confiance en soi et bienveillance sont deux qualités que l’on renforce en faisant quelque chose d’aussi simple que de s’occuper d’une plante. Comment la faire germer au mieux, comment la soigner. On s’implique pour la faire survivre.

Au final, on se confronte au cycle de la vie, à la condition humaine. On suit son évolution, de la graine à la fleur qui fane. Tout cela peut nous aider à être plus humble, plus respectueux envers l’autre.

jardiner
@Kris Atomic / Unsplash

    – Jardiner c’est être en mouvement et socialiser

Creuser. Semer. Ratisser. Planter. Ramasser. Arroser. Dans un jardin on se dépense, on est actifs physiquement et intellectuellement.

À l’air libre le plus souvent et avec le soleil, on fait le plein de vitamine D et on profite du contact avec les éléments, la terre, l’air et l’eau.

On socialise aussi. On se complimente entre jardiniers. Les forums ou les vendeur deviennent de précieux interlocuteurs lorsque l’on va acheter ses graines, ses plantes. On cherche comment lutter contre les petits pucerons qui aiment un peu trop notre arbuste.

On travaille également sa mémoire en se souvenant d’arroser ou en se rappelant le nom des différentes fleurs qui poussent dans notre jardinière.

Des choses simples, mais qui sont toujours les bienvenues.

    – Jardiner c’est travailler sa créativité

S’occuper d’une plante, ce n’est donc pas seulement la mettre dans un pot et l’arroser de temps en temps. C’est réfléchir à l’emplacement idéal, prendre des décisions, comprendre la relation de cause à effet, innover, créer, jouer avec la nature.

On peut peindre ses pots, les décorer, agencer un petit jardin ou son balcon ou encore suspendre les plantes. D’autres vont même jusqu’à créer un jardin vertical ou des tableaux de succulents, se lancent dans l’art du bonsaï ou même, moins connu, du kokedama.

Au final, il s’agit de se faire plaisir, de joindre l’utile à l’agréable, de chercher des idées et donc d’être créatif!

jardiner

    – Jardiner c’est thérapeutique

Le jardinage c’est simple mais c’est aussi une forme de thérapie reconnue qui se développe internationalement depuis une dizaine d’années : l’hortithérapie.

Elle s’adresse autant aux personnes en difficulté, que ce soit physique, mentale ou psychique qu’aux personnes bien portantes. Grâce à des activités de jardinage qui varient selon les besoins de la personne, des spécialistes ont noté des améliorations dans la condition de patients souffrants d’Alzheimer, d’autisme, d’épilepsie, de dépression ou même de migraine.

Comment? Tout simplement parce que, comme nous l’avons évoqué, le jardinage permet de faire fonctionner le corps, la mémoire et l’orientation tout en relaxant.

Commencer à jardiner ne vous coûtera pas grand-chose et vous apportera beaucoup. Bonne pour la santé, cette activité vous permettra de vous relaxer tout en gagnant en confiance en vous.

N’hésitez donc pas et cultivez votre main verte!

 

 

« Jardiner pour se ressourcer et se faire du bien » est un article invité sur Riche et Zen.

Envie de contribuer au succès de Riche et Zen? Alors, passez par ici pour soumettre un texte dès aujourd’hui!