Yoga et santé : que vous dit votre nez ?

MP3 d'hypnose : Perte de poids
MP3 d'hypnose : Stress, Anxiété et Angoisse
MP3 d'hypnose : Arrêter de fumer
MP3 d'hypnose : Susciter l’abondance
Merci de partager ! 🙂Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

 

Yoga et santé : que vous dit votre nez ? est un article invité écrit par Eve-Anne Durieux, professeur de yoga et auteure du blog “votre yoga”.

Yoga et santé : que vous dit votre nez ?

Yoga et santéPour le yoga, bien respirer est un des piliers majeurs de la santé et de la vitalité. Le nez et plus particulièrement la façon dont l’air circule dans le nez est un indicateur de votre état de santé physique, émotionnelle et mentale. Cela va même plus loin que ça : en agissant, grâce à des pratiques précises, sur cette circulation de l’air, vous pouvez prévenir les problèmes, restaurer la vitalité, soulager des symptômes.

Les yogis possèdent cette connaissance depuis des milliers d’années mais, malheureusement, elle est totalement oubliée dans la conception occidentale de la santé. C’est bien dommage car elle offre la possibilité de pouvoir évaluer de manière autonome son état de santé et/ou de stress et de savoir quand il est temps d’agir et de rééquilibrer la situation.

Comment ça marche ?

La circulation du souffle dans les narines obéit à un cycle. Dit de manière simple, les narines ne fonctionnent jamais toutes les deux en même temps au même régime. Lorsque nos énergies sont bien équilibrées, le souffle change de côté (de narine) toutes les 1 à 2 heures. Pendant 1 à 2 heures, c’est la narine droite qui va “respirer” le plus et la narine gauche “travaille” moins. Ensuite, le souffle change de côté et, pendant 1 à 2 heures, c’est la narine gauche qui est prédominante. Ainsi de suite…

Faites le test : test 1

– Bouchez une narine et faites quelques respirations. Puis bouchez l’autre narine et faites à nouveau quelques respirations. Vous allez constater qu’une des deux narines respire “mieux” que l’autre. Si vous refaites l’expérience 1 à 2 heures plus tard, vous verrez que ça a changé de côté. La narine qui “respirait moins” est maintenant celle qui a le plus grand débit d’air et c’est comme si l’autre était légèrement bouchée.

Ce processus est tout à fait naturel. Il correspond au mode de fonctionnement ordinaire de l’individu.

Avant que les problèmes commencent…

Il peut arriver que le cycle d’alternance narine gauche-narine droite se bloque. Soit le souffle reste toujours à droite ou toujours à gauche, soit il reste un trop grand nombre de cycles du même côté. Ce blocage indique un déséquilibre. Les yogis disent que ce déséquilibre est précurseur d’un problème à venir. Cela peut être un problème d’ordre physique (problèmes de santé), d’ordre émotionnel (stress, angoisses), mental (fatigue, dépression, manque de concentration…) et aussi d’ordre évènementiel. Pour le yoga, nous attirons à nous les évènements en fonction de la qualité de nos énergies. Si nos énergies sont déséquilibrées, nous finirons par attirer les problèmes.

– Vous pouvez faire le test ci-dessus sur une journée complète (5 à 6 fois sur la journée). Ca ne prend que quelques secondes qui pourront vous en apprendre beaucoup sur vous.

– Pour les personnes qui ont des soucis de santé ou des moments de dépression cycliques ou des “noeuds” émotionnels et énergétiques plus importants, je vous invite à faire le test tous les jours pendant une lunaison complète. Vous remarquerez peut-être que, certains jours, ça fonctionne et puis que d’autres jours, le cycle se bloque.

Que faire ?

Le premier objectif du yoga est de rétablir et maintenir l’individu dans la santé et la vitalité. A cette fin, équilibrer son souffle entre la narine gauche et la narine droite et maintenir au quotidien une alternance des cycles de respiration entre la gauche et la droite est une corde à notre arc d’une grande efficacité.

Vous pouvez agir sur l’équilibre de vos cycles gauche-droite. Toutes les pratiques latéralisée du yoga, que ce soit les postures ou les souffles latéralisés, ont entre autres cet objectif.

Il existe un principe très simple. Si je me mets dans une position où je “ferme” le côté gauche, mon souffle va passer naturellement à droite. Si je “ferme” le côté droit, mon souffle va passer naturellement à gauche. “Fermer” signifie ici : comprimer l’aine et/ou l’aisselle.

 

Faites le test : test 2

Couchez-vous sur le côté gauche. Eventuellement, repliez la jambe gauche et laissez la jambe droite tendue. Puis simplement, attendez… Vous allez sentir que votre narine droite se “débouche” et respire alors que la narine gauche se “bouche”. Votre souffle est passé à droite.

Couchez-vous sur le côté droit. Eventuellement, repliez la jambe droite et laissez la jambe gauche tendue. Attendez… Votre souffle va passer à gauche.

A vous de jouer… : Janusirsasana : la posture de la tête au genou

Voici une posture qui va vous permettre de travailler votre équilibre entre la gauche et la droite. Elle est facilement accessible, chacun à son niveau, et procure de grands bénéfices.

 

Yoga et santé Allongez les jambes devant vous.

Redressez le dos. Pour cela, aidez-vous en appuyant les mains au sol.

Installez Mula Bandha, çàd maintenez une contraction du muscle de l’anus pour soutenir votre base. Vous allez veiller à maintenir cette contraction, sans l’éxagérer,

pendant toute la pratique.

Installez la respiration en Ujjayi.

 

 

Yoga et santéPliez la jambe gauche et amenez le talon contre le périnée (ou le plus près possible).

mp3-spiral

Allongez la jambe droite en la portant le plus possible sur le côté.

Redressez le dos toujours en vous aidant de l’appui des mains.

 

 

Yoga et santéPenchez-vous un peu en avant.

Expirez complètement.

 

 

 

 

 

Yoga et santéInspirez et étirez- vous vers le haut.

Levez les bras.

 

 

 

 

 

Yoga et santéTenez votre souffle les poumons pleins.

Tournez le buste vers la jambe droite.

 

 

 

 

 

Yoga et santéExpirez. Penchez-vous en avant. Allongez-vous sur la jambe droite.

Essayez d’attraper votre gros orteil ou votre pied. Si vous n’y parvenez pas, NE FORCEZ PAS. Agrippez votre jambe ou votre genou, là où vous pouvez. Ca n’a pas d’importance.

Si vous êtes suffisamment souple, posez le front ou les yeux sur le genou. Si vous n’y parvenez pas, visualisez ce contact entre votre front et votre genou.

 

Tenez cette position 3 à 5 minutes. Ensuite remontez sur une inspiration en tendant les bras vers le haut. Etirez-vous en tenant un peu votre souffle à plein. Puis en expirant, ramenez les mains au sol.

Recommencez ensuite la même chose de l’autre côté, en amenant le talon droit au périnée, en allongeant votre jambe gauche.

La respiration dans la posture

1) Respirez PAR LE NEZ en Ujjayi.

2) Faites quelques respirations en visualisant le souffle qui monte dans le dos quand vous inspirez et qui redescend quand vous expirez :

– le long de la colonne vertébrale, un peu à gauche de celle-ci quand vous avez la jambe droite tendue.

– le long de la colonne vertébrale, un peu à droite de celle-ci quand vous avez la jambe gauche tendue.

3) Allongez votre respiration :

– D’abord, installez une respiration où l’expiration est deux fois plus longue que l’expiration : 1 temps d’inspiration, 2 temps d’expiration.

– Quand vous serez à l’aise avec ce rythme, vous pouvez inspirer, tenir votre souffle à plein le temps que vous pouvez (sans forcer) et puis expirer : 1 temps d’inspiration, rétention, 2 temps d’expiration.

Les mudras et bandhas : augmentez l’efficacité de la pratique

Mudras et bandhas sont des contractions ou des gestes qui favorisent la circulation de l’énergie et la concentration. Ce n’est pas facile à faire. Essayez – vous avec beaucoup de patience et de tolérance. C’est un apprentissage progressif.

– Anus : Comme on l’a dit plus haut, tenez Mula Bandha, la contraction de l’anus.

– Langue : Plaquez toute la longueur de la langue contre le palais avec la pointe de la langue contre les dents. Ou bien retournez la langue dans la bouche pour que la pointe de la langue touche le palais mou.

– Yeux : convergez le regard (louchez) vers un point lumineux au centre du front.

Un détail important

Quand vous êtes installés dans la posture, veillez à ce que les mains soient à la même hauteur sur la jambe.

Yoga et santéERREUR : je descends très bas mais les mains ne sont pas au même niveau.

 

 

 

 

Yoga et santéCORRECT : je ne sais pas descendre très bas mais je veille à avoir les deux mains au même niveau sur la jambe.

 

 

 

 

 

Je vous souhaite de belles découvertes et beaucoup de saveur dans votre pratique.

Si vous avez des questions, des réflexions, si vous voulez partager votre expérience, ou simplement si vous aimez, laissez un commentaire. Je vous répondrai avec plaisir.

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :
Yoga et santé : que vous dit votre nez, Yoga et Santé, Yoga et Santé pour vous, Yoga et santé vitalité, Yoga et santé pour la vitalité,

 

Merci de partager ! 🙂Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Une réponse

  1. Dominic Lamoureux

    Mais quelle belle contribution Eve-Anne! Un billet très intéressant et en plus, il est pratique et utile. Exactement comme je les aime! J’aime beaucoup que tu y aies mis des photos personnalisées, ça nous montre exactement ce que l’on a à savoir. Merci beaucoup!

    Dominic

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.